Rechercher
  • Nathalie CROMBEZ D.O.

Qualité de vie après reconstruction mammaire par lambeau & Ostéopathie : Mon sujet de recherche.

Mis à jour : 21 déc. 2018

Au cours de mes études, j’ai souhaité déterminer comment la pratique ostéopathique pouvait apporter son aide dans le domaine du cancer. La qualité de vie pouvant être affectée par la pathologie et ses traitements, j’ai choisi d’évaluer cette qualité de vie, chez 42 femmes ayant reçu une chirurgie reconstructrice par lambeau, avant et après traitement ostéopathique. Le protocole a permis de mesurer l’évolution après 3 consultations ostéopathiques.



La reconstruction mammaire par lambeau : un sujet spécifique.

Il s’agit d’une technique de reconstruction mammaire qui utilise un lambeau de peau et de graisse, parfois de muscle (grand dorsal ou grand abdominal) pour reconstruire le volume d’un sein. Après cette opération principale, d’autres interventions chirurgicales sont proposées pour terminer la reconstruction (symétrisation des seins, reconstruction du mamelon, etc).


Les patientes opérées avaient donc pour la plupart déjà reçu les traitements curatifs du cancer (chimiothérapie, radiothérapie) et étaient le plus souvent sous hormonothérapie.

Les patientes avaient toutes des problématiques uniques, souvent en lien avec les effets secondaires des traitements du cancer, mais aussi en lien avec leur histoire et les fragilités qu’elles présentaient déjà avant la pathologie. Mon travail consistait en l'analyse des effets de 3 consultations ostéopathiques sur leur qualité de vie.

Des résultats enthousiasmants.


La prise en charge ostéopathique a permis à ces patientes de voir leur qualité de vie évoluer positivement, à la fois sur le plan physique (douleurs, mobilité, effets secondaires des traitements, neuropathies), fonctionnel (sommeil, troubles digestifs, stress) et émotionnel (évaluation de son propre état de santé, gestion de la perception de sa maladie, image de soi).

En ce qui concerne les effets secondaires des traitements, nous avons pu constater une amélioration sur les points suivants : douleurs articulaires, osseuses, musculaires et fasciales, douleurs liées aux neuropathies, troubles digestifs, troubles du sommeil, fatigue, sensibilité et douleurs dans le sein et les bras, douleurs liées aux cicatrices, mobilité articulaire (notamment de l’épaule et du thorax), amplitude respiratoire.

Si la plupart des patientes ne connaissait pas cette approche thérapeutique avant le début de l'étude, elles ont pu y trouver un intérêt avéré. Aujourd’hui, plusieurs d'entre elles ont intégré l’ostéopathie aux solutions mises en place pour améliorer leur qualité de vie.

Ces résultats sont enthousiasmants, et il serait intéressant de réaliser d’autres études sur le vaste sujet « ostéopathie et cancer », notamment avec plus de participants, et plusieurs ostéopathes, afin de limiter les biais liés à une étude bio-psycho-sociale.

Aujourd’hui, dans ma pratique ostéopathique.


Je continue à travailler dans mon cabinet auprès de personnes concernées par le cancer, et également bénévolement à l’association Etincelle (association de soins de support du cancer située à Toulouse).

Je précise que mon approche est douce, et prudente, toujours dans une écoute attentive de ce que le patient peut recevoir à un moment donné (en termes de fatigue, ou d’anxiété par exemple). Les techniques structurelles (« qui font craquer ») ne sont jamais une obligation et l’ostéopathie ne se limite pas à leur utilisation exclusive.

L’ostéopathie ne remplace bien entendu pas le traitement médical, et peut agir non pas en substitution mais en soutien de ces traitements.

Pour toute question, ou pour des informations plus précises, n’hésitez pas à me contacter:

07 72 01 53 92

ou par le formulaire en bas de la page d'accueil.

#osteoetcancer #reconstructionparlambeau #osteopathie

313 vues

© 2018 par Nathalie Crombez